« World Trade Center, 47e étage »

11 septembre 2001, Une date rentrée dans l’Histoire du monde en quelques secondes !

Tout le monde se souvient ce qu’il faisait quand ces deux attentats ont eu lieu. Bruno Dellinger, lui, est probablement marqué à vie par cela, quoi qu’il en dise. Ce français, installé à New-York, avait sa propre société installée au 47e étage de la tour n°1 du World Trade Center. Ce 11 septembre 2001 est gravé dans sa mémoire. Il en parle avec une rare intensité.
« J’allume mon ordinateur, je consulte mes e-mails. Pendant ce temps, Suzanne et Jonathan arrivent à quelques minutes d’intervalle. (…) Il manque encore Arnaud, le stagiaire, qui arrive du Connecticut : les trains ne sont pas toujours à l’heure. »

Voilà comment avait commencé, pour lui, cette banale matinée du 11 septembre qui, quelques minutes plus tard va basculer dans l’horreur.

« J’ai pourtant bien discerné qu’il s’agissait d’un avion.  (…) Soudain j’entends le vrombissement strident de l’appareil qui s’approche à toute allure. A peine ai-je le temps de relever la tête de mon ordinateur et de regarder par la fenêtre qu’un impact d’une violence inouïe ébranle le bâtiment. »
Dès cet impact, rien, pour lui, ne sera plus comme avant. Dans cet attentat, il a perdu de nombreux amis et collègues qu’il croisait tous les jours au travail. Ce livre ressemble, pour lui, à une thérapie pour extérioriser cet évènement inédit qui a marqué la planète entière et qu’il a vécu de l’intérieur, malgré lui…

« World Trade Center, 47e étage »
Bruno Dellinger
Editions Robert Laffont.
15,70 euros

Rejoindre la conversation

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
LinkedIn
Share