« Ce que j’appelle oubli »

Captivant et dérangeant à la fois !

Ce livre inspiré de faits réels
( la mort d’un homme errant, probablement SDF battu à mort par 4 vigiles d’un supermaché, plus d’infos ici : http://www.leparisien.fr/faits-divers/mort-d-un-jeune-sdf-le-procureur-accable-les-vigiles-31-12-2009-760804.php), ne laissera aucun de ceux qui le liront, indifférent, froid…

Captivant par la faculté qu’a l’auteur à pousser son lecteur dans l’Histoire, dans le récit. Le lecteur se retrouve quasiment aux côtés de l’homme errant ici tabassé à mort.

Laurent Mauvignier considère à de nombreuses reprises le lecteur comme le frère de la jeune victime. Et c’est justement cette « intégration » par l’écrivain de son lecteur à l’histoire qui rend le récit aussi saisissant et dérangeant à la fois.

En plus, et de façon plus « pragmatique », l’auteur a un style bien à lui. Un style qui sied très bien au fait ici relaté. Il est capable de décrire durant 2 pleines pages, l’attitude passive malgré lui du jeune qui voit la mort approchée. Laurent Mauvignier sait à merveille se glisser dans la peau de la jeune victime comme si c’était lui-même : « ….je vais retrouver mon souffle, ça ne peut pas finir ici, pas maintenant….. »

Laurent Mauvignier signe avec « Ce que j’appelle oubli », un essai particulièrement réussi, écrit avec son style fluide et inimitable, inspiré de faits réels à la fois captivant par l’implication qu’il met dans son lecteur contre le gré de ce dernier. Le récit par l’auteur des faits commis est saisissant de dureté et de précision…. Un livre qui ne laisse personne indifférent !

« Ce que l’on appel oubli »
Laurent Mauvignier
Editions Les Editions de minuit
7€

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
LinkedIn
Share