« Un destin corse »

Rarement une autobiographie n’a été aussi détaillée, minutieuse….
De son enfance, des rencontres qui ont jalonnées sa vie, de ses amitiés, de ses idées, des actes qu’il a pu commettre, de ses convictions nationalistes…… Alain Orsoni n’oublie rien, aucun détail. Il se livre entièrement dans ce livre.
Ca ressemble parfois avec une profonde introspection tant l’autobiographie est complète, détaillée.
Le livre d’Alain Orsoni est particulièrement bien « charpentée », construite.  C’est en effet, avec une logique implacable, que l’auteur revient sur toute sa vie. De la vie difficile de ses parents aux actions de « plastiquage » qu’il a lui-même menés et/ou organisés, l’auteur retrace avec minutie, chaque épisode important de sa vie.

« La répression progresse, en même temps d’ailleurs que, grandit le courant de sympathie à notre égard. Des jeunes, par dizaines, demandent à intégrer nos rangs, ce que nous refusons le plus souvent, par précaution. Nos actions ne sont pas systématiquement approuvées par le grand public, mais elles éveillent souvent de la compréhension. (…). Pour la presse, Corse rime souvent avec attentats, fraude électorale, gangstérisme et vendetta ! »
Il ne regrette rien, assume pleinement son passé nationaliste, lui qui, maintenant, est patron du club de foot d’Ajaccio.
Alain Orsoni.
Editions J.C. Gawsewitch / 21.90€
http://livre.fnac.com/a3682870/Alain-Orsoni-Le-maquis-ardent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
LinkedIn
Share