Mohamed Merah, mon frère, ce terroriste

Relativement enrichissant !

Au travers des 230 pages de ce récit, co-écrit avec le journaliste Mohamed Sifaoui, Abdelghani Merah décrit l’enfance qu’il a vécu en Algérie, « au bled », puis en France (Paris, Bourges, Toulouse..) avec ses nombreux frères et soeurs.
Avec minutie et sans esquiver un quelconque élément favorable à sa famille, il détaille la violence de son père, polygame, envers ses nombreux enfants ( « Quinze (enfants, ndlr.), c’est le nombre officiel ; avec mon géniteur, c’est un peu comme pour les manifestants, il y en a tant selon les organisateurs et tant, selon la Police » extrait p.61)
Il s’exprime clairement, sans ambages et raconte comment sa propre famille l’a toujours considéré, et encore plus depuis les actes commis par son jeune frère, comme le « mouton noir » de la fratrie car il n’a jamais adhéré aux thèses salafistes et à l’intégrisme religieux prôné, rabâché à longueur de journées, par ses parents….. Il ne cache pas qu’il excècre sa soeur Souad et que la virulence des propos de celle-ci a pu causé des désaccords, des tensions dans son propre couple….

« Mon frère, ce terroriste »
Abdelghani Merah & Mohamed Sifaoui
Editions Calmann-Lévy
242 pages /17€

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
LinkedIn
Share