« La droite forte :Année Zéro. »

Radioscopie passionnante !

Remarquablement écrite, avec un scrupuleux respect de l’objectivité, ce pavé de plus de 330 pages décrypte l’état de délitement, dans lequel se trouve l’UMP et la Droite républicaine dans son ensemble, en ce printemps 2013..

Un an quasiment jour pour jour après la défaite de Nicolas Sarkozy aux élections présidentielles, l’auteure explique notamment comment le courant de la « Droite Forte » de Guillaume Peltier (ancien responsable FN à la Fédération frontiste de Paris) et Geoffroy Didier s’est immiscée pour petit à petit devenir incontournable à l’intérieur de l’UMP, sans pour autant ne faire que des heureux, loin de là. Les deux jeunes loups de l’UMP ont vite compris la puissance des médias à notre époque et tous deux sont régulièrement invités sur les plateaux, notamment Geoffroy Didier sur I>Télé pour un court débat d’idées hebdomadaire.
df
Ayant pu rencontrer les barons de l’UMP à de multiples reprises pour mener à bien ses recherches, Marika Mathieu profite aussi de son analyse pour décrire, non sans les taquiner, ses différents interlocuteurs (Guillaume Peltier agite sa canette de coca, « il paraît qu’il aime aussi le Banga »…..)

Extrait : « (La Droite Forte n’est qu’une stratégie marketing », dit Jean Léonetti. « Des types qui racontent n’importent quoi, jour après jour », déplore Jean-François Lamour.  « C’est du populisme », commente Dominique Paillé (qui a rejoint depuis l’UDI de J-L Borloo entre-temps, ndlr). « La Droite Forte, ça part sur le plus sarkozyste que moi, tu meurs. (…) C’est complètement démago », confirme Thierry Mariani. « Il y a des trucs complètement baroques », analyse Jérôme Sainte-Marie. »

« La droite forte, Année Zéro. Enquête sur les courants d’une droite sans chef.
Marika Mathieu
Editions La Martinière
19,50€/336 pages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
LinkedIn
Share