« La récréation »

722 pages, imposant, indigeste !
Ce livre, c’est un peu « Vis ma vie de ministre de la Culture » !
Dans ce pavé, Frédéric Mitterrand nous fait vivre, jour après jour, son passage au ministère de la Culture, sous la présidence de Nicolas Sarkozy, entre juin 2009 et la fin du mois de mai 2012.
fm !
Déplacement après déplacement, jour après jour, le neveu de François Mitterrand nous raconte sa vie et ses nombreux voyages lorsqu’il était le patron du chic ministère de la rue de Valois.
Certains échanges sont sans creux, niais, notamment, les brefs dialogues qu’il a, avec certains de ses conseillers.

L’intérêt de ces passages est totalement inexistant ; et ce, malgré le fait que, les textes de ce pavé sont toujours remarquablement écrits. Mais, la qualité des textes ne sauve que trop rarement, un tome qui ne trouve jamais le bon ton.

Pire, à la fin de la lecture de ce bouquin, il y a même de quoi se poser la question d’un tel titre « La Récréation ». On ne sent à aucun moment que l’auteur se soit réellement amusé en dirigeant ce ministère à la tête duquel, il a pourtant succédé à d’éminentes personnalités politique comme André Malraux et Jack Lang, notamment.
Alors que l’idée initiale pouvait être enrichissante tant pour l’auteur que pour les lecteurs, ce pavé s’avère être, finalement, une déception littéraire..

« La récréation »
Frédéric Mitterrand
Editions Robert Laffont / 24€

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
LinkedIn
Share