« En finir avec Eddy Bellegueule »

La vie, la vraie vie…………
C’est du brut de décoffrage ! Edouard Louis ne cache rien de l’enfance qui a été la sienne autrefois en Picardie. Pis, le jeune auteur nous entraîne avec lui dans cette « petite maison » qui a été la sienne dans son enfance.
Il a une enfance à la dure et c’est peu de le dire !
On ne lit pas ce récit en imaginant être à côté d’Eddy Bellegueule dans la cuisine de la maison familiale. Justement pas. On est avec lui devant la porte de la chambre de ses (rigides) parents où il les entend faire l’amour et qu’il grave certaines inscriptions basiques au couteau suisse sur cette fameuse porte. On est près de lui dans cette cuisine, on vit, on entend les propos de la mère, quand elle lui parle, et c’est ce qui rend ce récit encore plus captivant, encore plus marquant, encore plus remarquable…
édooo
Ses nombreuses crises d’anxiété avant d’aller au collège, l’alcoolisme de son père, les moqueries de ses camarades de classe car il était « différent » d’eux… l’écrivain se souvient de tout et le rend dans ce poignant récit avec d’accablants détails. Sans excès. Brut. Toujours.
« En finir avec Eddy Bellegueule »
Edouard Louis
Editions du Seuil
17€/230 pages.
http://www.seuil.com/livre-9782021117707.htm

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
LinkedIn
Share