« Je suis un écrivain lent et libre ».

Présent à Montpellier pour la « Comédie du Livre », l’auteur islandais Sjon (51 ans) nous a accordé une interview exclusive entre deux séances de dédicaces. Rencontre avec un phénomène de la littérature nordique…
Bullesdelivres : Sjon, comment êtes vous devenu l’auteur mondialement connu que vous êtes aujourd’hui ?
Sjon : J’ai été élevé par ma maman seule. Je suis né et j’ai grandi à Reykjavik. D’ailleurs, j’y vis toujours. J’ai commencé à lire alors que j’avais 6 ans. Je lisais énormément, tout le temps. Tout m’intéressait, que ce soit l’actualité, de petits romans, des magazines, vraiment à tout. Quelques années plus tard, j’ai découvert la poésie. J’ai intégré un petit groupe de poésie libre, « Medusa ». On était six ou sept. On écrivait ensemble. On faisait de la poésie libre, sur les sujets qui nous intéressaient à l’époque. En parallèle, je continuais à écrire de mon côté. A quinze ans, j’ai publié mon premier recueil. Il a eu un beau succès en Islande donc cela m’a encouragé à continuer. Dans les années 80, j’ai dû publié sept recueils de poésie. A la fin des années 80, j’ai commencé à écrire de petites nouvelles. En 1988, j’ai publié ma première nouvelle qui a rencontré un beau succès. J’étais content. Depuis je n’écris presque plus que des nouvelles, des romans. Je prends mon temps.
Bdl :  C’est à dire ?
Sjon : J’ai beaucoup de chance avec tout cela. J’ai besoin de faire beaucoup de recherches avant de commencer à écrire. J’ai la chance d’avoir un éditeur compréhensif, patient. Je suis un auteur lent. Je sais que je ne commencerai à écrire le prochain livre que dans deux ans, et encore…
IMGP9675
Bdl : Vos livres sont désormais traduits dans le monde entier. Chacun de vos nouveau romans est un évènement majeur pour les fans de littérature nordique. Comment vivez-vous cela ?
Sjon : Je suis conscient de la chance qui est la mienne. Ecrire me permet de voyager, comme aujourd’hui, ici à Montpellier. je suis ici aujourd’hui, je rentre deux jours chez moi à Reykjavik puis je repars à Talinn (capitale de l’Estonie, ndlr) pour un autre salon littéraire et après je repars sur un autre salon. Je découvre plein de choses, rencontre énormément de gens. Je voyage vraiment beaucoup avec les livres.
Bdl : Les univers de vos différents romans sont très variés. Comment trouvez-vous l’inspiration ?
Sjon : Je continue toujours à lire énormément. je m’intéresse à tout.  J’ai à l’esprit deux romans en même temps. Je fais des recherches approfondies sur une seule des deux idées de récit que j’ai. Je n’écris pas du tout en ce moment. Quand je le fais, c’est de façon intense. J’ai publié un livre l’an dernier. Le prochain ne sortira pas avant 2017, je pense… J’en ai parlé avec mon éditeur islandais. Il est d’accord car il est très patient et sait parfaitement que lorsqu’il recevra mon texte, il en sera très content.
Bdl : Justement, à propos du  prochain roman, que pouvez-vous nous dire ?
Sjon : Tout ce que je peux dire c’est que je fais des recherches sur le cancer, les maladies graves  et les jeunes hommes gravement malades…
Site officiel Comédie du Livre : http://comediedulivre.fr
Site officiel de l’auteur : http://sjon.siberia.is
(Interview réalisé le samedi 24 mai en anglais.)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
LinkedIn
Share