« Je vous laisse juges… »

Remarquable !
Clair, concis, humaniste, sans fioritures… Ce récit écrit par l’un des meilleurs magistrats de l’Hexagone est à l’exact opposé de l’image que peut parfois renvoyer l’institution judiciaire !
De son premier contact pour le moins savoureux avec les tribunaux dans son adolescence jusqu’à son travail d’avocat général à la cour d’Assises du Nord depuis de nombreuses années, Luc Frémiot ne dissimule rien. C’est avec humanisme et minutie qu’il revient sur les principales étapes qui ont jalonné son évolution professionnelle.
frréméiot.
Il signe par cette autobiographie qui ne dit pas son nom, un livre tout sauf soporifique. De son « entrée » dans la magistrature à sa première découverte d’un corps d’une personne morte, il n’élude aucun sujet. En habitué des arcanes judiciaires, il en dévoile parfois les comportements quelque peu déroutants de certains de ses confrères et relations professionnelles…
« Le procès d’assises nous oblige à un exercice de pédagogie et de démonstration de la preuve ou des éléments conduisant à l’intime conviction qui permettra aux jurés de voter la condamnation ou l’acquittement. Aux assises, il est nécessaire de prendre de la hauteur par rapport au dossier et de tenter de le percevoir avec un regard neuf, extérieur à l’institution, d’ou une attention accrue, des questions plus pertinentes, des observations qui permettent de restituer au dossier, sa coloration humaine. »
« Je vous laisse juges »
Luc Frémiot
Editions Michel Lafon
300 Pages / 17€
http://www.michel-lafon.fr/livre/1343-Je_vous_laisse_juges_Confidences_d_un_magistrat_qui_voulait_etre_libre.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
LinkedIn
Share