« Ce sont des choses qui arrivent »

Emouvant…
Avec des phrases finement ciselées et sans jamais tomber ni dans la facilité ni dans le pathos, Pauline Dreyfus raconte les secrets de famille plutôt huppées dans la France de l’après seconde guerre mondiale. Quand tout est à reconstruire et qu’eux vivent entre eux…
Dès les premières pages, l’ironie assez mordante de quelques courtes phrases bien senties conforte le lecteur dans l’idée que le roman est de très bonne facture. Même s’il débute par un enterrement, fort bien décrit, et qu’il évoque des soucis de naissance illégitime notamment, ce récit se lit aussi agréablement que l’on peut l’espérer. La dureté, la lourdeur des sujets évoqués ne plombe  jamais la qualité du récit.
Cette période trouble de notre pays, qu’est la fin de la seconde guerre mondiale et les années qui ont suivi,  vu par le prisme de la chic famille de Nathalie de Sorrente mêle à la fois des moments de doute, de tristesse et d’imperceptibles moments de bonheur. Même l’évocation de sa vie sentimentale frivole voir trouble est évoquée de façon fine et intelligente.
cozas
« Natalie, donc, en ce mois de juin lumineux, se laissa regarder par Pierre. Ce n’était pas de l’amour. Jamais elle ne se préoccupa de sa vie d’avant, des livres qu’il avait aimés, de la couleur des yeux de sa mère ni de ses blessures d’enfance. Jamais il ne lui inspira de la curiosité, cet autre nom de l’amour. Pierre était parti à la fin de l’été, happé par des exigences mystérieuses, lui laissant des souvenirs doux comme des regrets. Passé, comme d’autres avant lui, dans une existence avide de battements de coeur inédits…… »
« Ce sont des choses qui arrivent »
Pauline Dreyfus
Editions Grasset
18€/230 pages
http://grasset.fr/pauline-dreyfus-ce-sont-des-choses-qui-arrivent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
LinkedIn
Share