« Non-lieu, un psychiatre en prison »

Après avoir lu les 360 pages de ce passionnant récit, on comprend mieux à quel point les prisons françaises sont déshumanisées et malades. L’auteure, Christiane de Beaurepaire, a été psychiatre en chef durant de très longues années à la prison de Fresnes, dans la banlieue parisienne. Au travers de ce récit, la spécialiste détaille, sans chiffre à l’appui mais avec ses mots à la fois durs et lourds de sens, le mal-être et les difficultés, les siennes comme celles de ces détenus qu’elle a eus comme patients. Certains voulant mourir, d’autres étant complètement désoeuvrés, perdus….. Sans les nommer, elle cite certains des détenus hommes et femmes qui l’ont marquée dans sa carrière. Comme cette femme qui a tué ses propres enfants et qui a tenté de se suicider à plusieurs reprises.
« On ne sait rien au début. Une femme est triste. Elle a tué ses enfants. Comment pourrait-elle sourire ? Mais elle vit aussi ou plutôt encore. Car elle a voulu mourir avec ses enfants, elle a tout tenté. (…) Elle est longtemps restée inconsciente en réanimation. (…). Elle apprend peu à peu que les enfants sont morts. Qu’elle les a tués. (…). L’énigme (de cette femme) trouve son énoncé dans ce paradoxe : cette femme qui devrait être morte, vit justement parce qu’elle est morte.
En racontant, simplement, son vécu, sa carrière, Christiane de Beaurepaire apporte ici un témoignage cru et sans concession sur la vie à l’intérieur de l’une des plus célèbres prisons françaises.
« Non-lieu. Un psychiatre en prison »
Christiane de Beaurepaire
Editions Fayard. 19€
site web de l’éditeur : http://www.editions-fayard.fr/Site/CtlPrincipal?controlerCode=CtlEvenements&requestCode=afficherListeEvenementsALaUne&IDSITE=061&choixNew=0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
LinkedIn
Share