« En finir avec l’angélisme pénal »

Cinglant de vérité….
Lorsqu’un éminent philosophe français se penche sur l’état de notre système carcéral et judiciaire, ça décoiffe. Alain Laurent donne, au travers des 130 pages de cet essai, sa vision de la sphère judiciaire   (http://www.franceculture.fr/personne-alain-laurent.html).…
N’hésitant pas à taxer de « consensuelle » à plusieurs reprises, la conférence sur la prévention de la récidive, organisée au début de l’année 2013, par l’actuelle ministre de la justice, Christiane Taubira, l’essayiste ne fait pas mystère de son inquiétude quand aux choix « laxistes » pris par l’actuelle locataire du ministère de la place Vendôme.
painal.
Méthodique, l’auteur explique les craintes qui sont les siennes par rapport aux dernières suggestions émises par l’actuel gouvernement quant à l’avenir des détenus et du système carcéral français…

« Angélisme ? Bien sûr, puisque ce candide pacifisme unilatéral nimbé de tolérance molle et générateur de laxisme (au sens où il laisse impunis ou peu punis trop de crimes et délits) professe a priori que pratiquement tout criminel ou délinquant l’est devenu à l’insu de son plein gré, et que quoi qu’il ait pu commettre, il a forcément vocation à être réhabilité, n’aspire qu’à s’amender. Et que sous la houlette d’un Etat toujours plus providentiel promu en pourvoyeur d’indulgences d’un nouveau genre, une bonne et douce dose de rééducation sociale l’y aidera et suffira à assurer sa réinsertion dans la société _ comme si de rien n’était.. »

« En finir avec l’angélisme pénal »
Alain Laurent
Editions Les Belles Lettres
17,50€

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
LinkedIn
Share