« L’empereur, c’est moi »

Bouleversant..
Quand un autiste Asperger (http://www.autisme-montreal.com/freepage.php?page=48.21.23), aujourd’hui âgé de 30 ans, évoque son enfance, ses certitudes d’enfant en souffrance, ses rêves parfois délirants, il est impossible de rester de marbre.
Avec des mots simples, le jeune homme se remémore ses souvenirs d’enfant , les plus sérieux comme les plus décalés (son envie de revenir dans le ventre de sa maman, par exemple…)

Dans ce long récit, écrit avec une délicatesse certaine, l’auteur tente de mettre des mots simples sur les maux qui ont hanté son enfance..  Il se souvient de certains moments de sa jeunesse qu’il a mal supportés mais sur lesquels, à l’époque, il n’avait rien dit à cause de sa maladie. Sans s’en expliquer dans le livre, on comprend un peu mieux l’ampleur des difficultés et des souffrances quotidiennes qui étaient les siennes..
horiott
« J’aime le sable. Quand je regarde juste le sable, avec rien d’autre dans mon champ de vision, je suis dans le désert. Mon désert. Ma planète de sable à l’ombre du seul et unique arbre qui a poussé dessus. Je plonge les mains dedans et je trace des sillons, je creuse des galeries. Je commence des deux côtés en même temps jusqu’à ce que mes mains se rejoignent, au centre, au milieu. Comme pour le tunnel sous la manche..  »
« L’empereur, c’est moi »
Hugo Horiot
Editions de L’iclonoclaste
17€/ 228 pages.
http://www.editions-iconoclaste.fr/spip.php?article1814

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
LinkedIn
Share