« Le liseur du 6h27 »

Tourbillonnant …
Dès les premières lignes, le lecteur est happé dans ce récit tant il semble issu d’une histoire vraie.
Ce n’est pas son rythme, à vrai dire plutôt lent, qui captive le lecteur, mais plutôt la douceur, la légèreté dans laquelle l’auteur parvient à envelopper habilement ses lecteurs…
liseur.
Les rapports humains y sont perpétuellement mis en avant sous une forme ou une autre et l’écrivain parvient à décrire toute en finesse la fragilité de ceux-ci.
Le nouvelliste Jean-Paul Didierlaurent signe ici un récit sympathique, débordant de drôleries, de fantaisie et d’une pointe de folie…
« Le liseur du 6h27 »
Jean-Paul Didierlaurent
Editions Au Diable Vauvert
16€/220 pages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
LinkedIn
Share