« Mute »


Bouleversant, mais tellement bien écrit.

Rarement récit intime aura été aussi habilement écrit. Entremêlant avec finesse, ses soucis professionnels (fin de son travail au sein de Radio France après de nombreuses années de collaboration) et les soucis de santé de sa maman devenue progressivement dépendante et muette, la journaliste à l’inimitable voix se dévoile sans trop en dire dans les 256 pages de ce récit, comme s’il était écrit à quatre mains.

De ses débuts au sein de la radio libre « CVS- Canal Versailles Stéréo » jusqu’à France Inter, l’ex présentatrice d’En Aparté parvient à décrire ses souffrances intimes avec l’état de santé de sa propre maman qui se détériore, tout en revenant avec une certaine auto satisfaction sur sa progression radiophonique au fil des décennies.

Ne tombant jamais dans le pathos, la jeune femme n’élude aucun souvenir de son enfance, de ses rencontres, de sa vie familiale, de son remarquable ascension professionnelle…

Ce récit constitue en somme, son « En Aparté » personnel. Sans caméra, sans micro, sans Nagra mais avec un talent évident pour l’écriture, cette fois…


Extrait : « L’antenne (Europe 1 au début des années 1990.) accueille par ailleurs au point de croix quelques « meneuses de jeu », ces créatures chargées de donner l’heure, lire les publicités ou relancer le présentateur vedette. Les meneuses, qui ne mènent pas grand chose dans le grand ordonnancement, se doivent de réunir les qualités imposées aux femmes au milieu du siècle dernier : souriantes, feutrées, accueillantes, peu disertes. Le charme discret de la radiophonie. Si la voix féminine harmonieuse déboulait soudain physiquement dans votre cuisine, elle trouverait le moyen de vous préparer le petit déjeuner tout en s’excusant pour le dérangement. Bout à bout, on ne l’entendra qu’une poignée de minutes sur les deux heures qu’elle est chargée d’hydrater avec gaieté. »

« Mute »
Pascale Clark
Editions Flammarion
19 euros/256 pages.

« Ce crime est à moi

Inspirée d’une simple photo lumineuse autour d’une piscine municipale dans une ville de province, l’auteur part d’un crime odieux pour réorienter toute sa vie !

Un changement radical. Il voulait être nageur professionnel. Il raye cette idée de son esprit et se tourne vers l’écriture, le journalisme.

Pour son premier roman, le journaliste français Philippe Ridet part d’une petite ville de province qui pourrait être n’importe laquelle où un crime lâche a été odieux. Une femme a tué un Maître Nageur Sauveteur. Ce fait a marqué son adolescence.

Ce souvenir n’a jamais vraiment quitté la mémoire de l’auteur et nous replonge avec légèreté dans les années 1970 et l’insouciance qui régnait à l’époque. Un premier roman réussi !




Ce crime est à moi
Philippe Ridet
Editions des Equateurs
20 euros/208 pages

« Les plumes du pouvoir »

Il ne se passe un mois sans qu’un élu politique fasse un grand discours. Elu ou candidat, le discours politique est devenu une évidence pour tous ceux qui décident de la vie de notre pays. Quelque soit le bord politique, quelque soit la finalité dudit discours, il est toujours écouté, pas toujours suivi d’effets…

Mais, personne n’est dupe : les élus n’écrivent pas eux-mêmes leurs propos. Il existe une profession peu connue du grand public, très précieuse à nos élus : les Plumes.

Michaël Moreau, spécialiste de la politique Française, revient minutieusement sur les grands textes des différents Présidents de la République Française. Les discours qui ont marqué les français sont ainsi analysés, disséqués. Comment a été construit tel texte ? Par qui a t il été écrit ? Quelles étaient les finalités de ces mots prononcés en public ?

Abolition de la peine de mort, crise financière de 2009, dissolution de l’Assemblée Nationale en 2007… Certains des textes prononcés ont changé la société française, ces dernières décennies. On découvre dans ce passionnant livre, les coulisses de ces textes-là & les attitudes des radicalement différentes des différents Présidents vis-à-vis de leurs Plumes.

« Les Plumes du pouvoir »
Michael Moreau
Editions Plon.
19 euros/346 pages

« Apocalypse Now »

Aussi accablant que complet !

Grands reporters pour le journal « Le Monde », Gérard Davet et Fabrice Lhomme reprennent au travers des 400 pages de ce livre, les affaires politico-judiciaires qui ont ébranlées la Droite politique en France entre 2014 et 2019. Et dieu sait qu’elles ont été nombreuses !

Financement de la campagne Présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2012, le fiasco de la campagne de François Fillon en 2017 & les déboires judiciaires de ce dernier jusqu’à son récent procès… Rien est éludé !

Consciencieusement, les deux journalistes reviennent sur 5 années durant lesquelles, la Droite est allée de déboires en déconvenues…

Une écriture ciselée, un récit factuel, copieusement renseigné par des faits chiffrés, précis et pléthore de témoignages enrichissants, ce livre constitue la Bible pour tous ceux qui veulent mieux comprendre tout ce qui s’est passé à l’UMP puis chez Les Républicains !

Un livre déjà référence !

Extrait : « Rachida Dati, grande gueule, Oui, bien sûr. Mais pas que. C’est aussi l’une des meilleures connaisseuses des guerres intestines qui ont ravagé la Droite depuis dix ans. Elle connaît surtout très bien Jean Pierre Jouyet et est restée suffisamment proche de Nicolas Sarkozy pour évaluer les dégâts irréversibles provoqués, dans l’entourage de l’ancien Président, par la démarche de François Fillon auprès du pouvoir socialiste. »

« Apocalypse Now », Les Années Fillon.
Gérard Davet et Fabrice Lhomme.
Editions Fayard
22.50 euros/404 pages

« De l’urgent, du presque rien et du rien du tout ! »

On le connait tous comme un navigateur hors normes, bourré de talent. On le connaît tous comme un invité expansif, grande gueule dans les émissions radios et TV.

Dans ce livre là, on découvre un Olivier de Kersauzon attachant, cultivé, intelligent.

Dans cet inventaire à la Prévert, Olivier de Kersauzon, 76 ans, donne, avec une sensibilité touchante, ses définitions de très nombreux mots de la langue française comme Flou, Risque, Sport, Secret, Bagarre, Charme…

Au final, cela donne un vrai beau livre. Avec des mots simples et touchants, le redoutable navigateur français redonne une image nouvelle à certains mots de notre langage courant.

Flou : Le drame de l’Humain, c’est qu’il gère du flou. Il sait qu’il va mourir et pourtant, il vit comme s’il était éternel. Il se prend pour un dieu. S’il lui était évident que tout peut s’arrêter demain, il ne vivrait pas pareil. Il aurait le désir d’essentiel.

« De l’urgent, du presque rien et du rien du tout »
Olivier De Kersauzon
Editions Cherche Midi
216 pages / 19 euros

« Vivre »

Absolument bouleversant et terriblement humain.

L’alpiniste française Elisabeth Revol est une des plus connues & reconnues au monde dans ce sport si particulier qu’est l’Alpinisme.

C’est une tragique « expédition » au sommet du Nanga Parbat, au Pakistan, avec son compagnon de cordée, Tomasz Mackiewicz qu’elle relate dans ce livre.

Bouleversant, car si elle a pu revenir vivante, le sportif polonais lui, y a laissé la vie. C’est ce drame que raconte avec émotion et humanité, la courageuse française.

Elle a mis des mois à s’en remettre. A n’en pas douter, le lecteur sera marqué par la lecture de cette ode au courage et à la vie

Elle, frêle française, a vaincu le Nanga Parbat, mais à quel prix…

« Vivre »
Elisabeth Revol
Editions Arthaud
240 pages / 19,90 €

« Zidane »

Que celui qui ne connait pas Zinédine Zidane, se précipite pour acquérir et lire chaque page de ce livre.

Le journaliste à L’Equipe, Frédéric Hermel détaille toute la vie de l’un des footballeurs français, les plus doués de sa génération. Mais, chose rarissime tant le footeux est réputé pour sa discrétion et son humilité, là, Zidane se dévoile, comme jamais !

Mordu de football tous les deux, l’auteur relate des centaines d’anecdotes sur celui qui restera à jamais comme le joueur qui offrit en 98 à la France, son premier titre de Champion du Monde de Football.

Les deux hommes ont appris à se connaître à Madrid. L’un, journaliste réputé, y est le correspondant permanent pour le quotidien sportif français. L’autre y est arrivé à l’été 2001 en provenance de la Juventus de Turin.

Depuis, « Zizou » n’a plus quitté Madrid. Au cours de ces années à se cotoyer que le footeux, réputé si taiseux, s’est ouvert au journaliste.

Plus qu’une biographie complète, ce livre de près de 300 pages constitue donc un véritable récit d’aventure et une mine d’or pour tous les amoureux du natif de Marseille & du foot français !



« Zidane »
Fréderic Hermel
Editions Flammarion
19.90€ / 288 pages

« Passe moi le Champagne, j’ai un chat dans la gorge ! »

Amusant, délirant, décapant, drôle,… mais surtout tellement décalé !

C’est un recueil de centaines de citations entendues par Loïc Prigent, fin connaisseur du monde de la mode contemporaine et documentariste pour Bangumi et la chaîne TMC.


L’auteur a compilé, de façon anonyme, ces propos tenus publiquement, par des acteurs plus ou moins importants du luxe et de la mode. Cela donne un inventaire à la Prévert de propos totalement hors-sol, sortis de la réalité pour tout quidam non-habitué des arcanes de la Haute Couture !

Hors-normes, ce livre est à prendre au 27ème degré !

« Passe moi le champagne, j’ai un chat dans la gorge »
Loïc Prigent.
Editions Grasset.
16€ / 220 pages

« Passions »

Il a tout dit, tout fait parfois même tout et son contraire.
Pourtant, il a, à sa façon, marqué l’histoire de la vie politique française. Lui, c’est Nicolas Sarkozy, de son vrai nom Nicolas Sarkozy de Nagy-Bocsa.

Ce pavé blanc, il l’a écrit lui-même. Il y relate avec une touchante sincérité chacune des étapes qui l’ont amené de stagiaire chez un célèbre fleuriste à son accession en 2007 à la Présidence de la République.

Concis, honnête, pragmatique, ce mordu de cyclisme n’élude aucune étape de sa vie qu’il s’agisse de ses amours, de ses victoires politiques, de ses traversées du désert, de ses ruptures…

Un récit sincère, écrit par un homme qui ne veut plus faire de politique dans les prochaines années…

« Passions »
Nicolas Sarkozy
Editions de l’Observatoire
19,50 € / 370 pages

« AristoPunk »

Absolument remarquable ! s

Ecrit par un jeune poète champeno-héraultais, ce recueil d’une centaine de pages est bouleversant.

Les mots sont pesés, posés, déposes sur chaque page. Les rimes sont délicates. Mais les thèmes abordés dans ces différents poèmes sont parfois dramatiques.

« AristoPunk »
Aldric Tisserand
100 pages/10 euros

RSS
Follow by Email
LinkedIn
Share